La cérémonie d’inauguration de Faso Energy qui a eu lieu ce mardi 22 septembre 2020 à Ouagadougou, était placée sous le Haut Patronage de SEM. Christophe Joseph Marie Dabiré, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, la Présidence de M. Harouna Kaboré, Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat et le Parrainage du Docteur Bachir Ismaël Ouédraogo, Ministre de l’énergie.

Faso Energy c’est un investissement estimé à 3 milliards 230 millions 587 mille 371 FCFA, une valeur ajoutée prévisionnelle cumulée des 5 prochaines années estimée à plus de 7 milliards de FCFA et une trentaine d’emplois directs créés.

Dans sa phase de croissance, l’unité industrielle mise en place par l’opérateur économique Moussa KOANDA, créera plus de 170 emplois directs et environ 2000 emplois indirects.

Un investissement structurant en phase avec les objectifs du PNDES que le Premier Ministre a salué à sa juste valeur. « Je vous adresse toute mon admiration et mes vives félicitations pour avoir décidé de vous lancer dans un secteur d’activités à fort potentiel de croissance et donc un secteur d’avenir.

Je voudrais au nom du Gouvernement, féliciter tous les opérateurs économiques qui multiplient les initiatives d’investissement afin de créer de la richesse et des emplois, condition sine qua none du développement socioéconomique de notre pays. Bravo à la société FASO ENERGY pour le sérieux dans la réalisation de son projet qui respecte toute la procédure en matière d’investissement dans le domaine industriel au Burkina Faso » a souligné le Premier Ministre dans son discours livré à l’assistance par le Ministre Harouna Kaboré.

« Votre choix de mettre en place une unité de fabrication de matériels solaires s’inscrit parfaitement dans l’objectif stratégique 2.5 du PNDES qui énonce entre autres, d’améliorer le cadre de vie et l’accès aux services énergétiques de qualité. Le Gouvernement ambitionne à travers cet objectif accroître la part des énergies renouvelables dans la production totale d’énergie » a-t-il poursuivi.

Eligible au code des investissements, la société bénéficiera à l’exploitation, entre autres, des avantages suivants :

– l’exonération totale pendant 6 ans de l’impôt sur les sociétés ;

– l’exonération du droit proportionnel de la patente pendant 6 ans ;

– l’exonération totale pendant 6 ans de la taxe patronale et d’apprentissage (TPA).

Les exonérations au titre de la fiscalité de porte et les avantages fiscaux en phase d’exploitation qui s’étalent sur 6 ans et qui représentent l’accompagnement de l’Etat, sont estimées à près d’un milliard de FCFA. Ce qui permettra sans doute, d’accroître les chances de succès du projet de la société FASO ENERGY grâce à la réduction de ses charges d’exploitation.

Le parrain de la Cérémonie, Docteur Bachir Ismaël Ouédraogo a indiqué dans son allocution que c’est environ 250 milliards qui seront injectés dans le secteur énergétique au Burkina dans les mois et années à venir. Le secteur privé burkinabè à travers des sociétés comme Faso Energy devra s’organiser pour capter cette manne financière au profit du développement socio-économique du Burkina Faso.

Avec un ensoleillement moyen journalier estimé à 5,5 KWh/m2/jour et une insolation de 8,3 heures par jour, le Burkina Faso appartient à la ceinture solaire et fait donc partie des pays disposant d’un fort potentiel d’énergie solaire qui malheureusement reste sous exploité.

Les projets tels que Faso Energy, en augmentant l’offre de matériels solaires, concourent sans doute à une meilleure exploitation de cette manne solaire en vue de faire du Burkina un exportateur d’énergie dans la sous-région.

L’énergie solaire est une solution alternative indéniable aux autres sources d’énergie pour un pays comme le Burkina Faso qui importe une grande partie de son énergie de l’étranger.

L’augmentation de la production de cette énergie permettra d’une part, de réduire le gap énergétique et d’autre part, de diminuer les sorties de devises tout en rendant le pays moins dépendant de l’étranger pour ses besoins énergétiques.

L’inauguration de ce fleuron de l’industrie burkinabè intervient à la veille de la 3ème édition de la Semaine de l’industrie burkinabè qui sera organisée à Bobo-Dioulasso du 23 au 25 septembre 2020 autour du thème « défis et perspectives dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’industrialisation du Burkina Faso : quelles attentes pour les acteurs ?

LE BURKINA EN MARCHE VERS L’INDUSTRIALISATION ET LA TRANSITION ENERGETIQUE : LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT INAUGURE LA PREMIERE USINE DE FABRICATION DE PANNEAUX SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST A OUAGADOUGOU

Un avis sur « LE BURKINA EN MARCHE VERS L’INDUSTRIALISATION ET LA TRANSITION ENERGETIQUE : LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT INAUGURE LA PREMIERE USINE DE FABRICATION DE PANNEAUX SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST A OUAGADOUGOU »

Laisser un commentaire